Bréiwer vu Lëtzebuerger Bierger zum Thema Corona un de Staat

Bréif vu BfB zum Thema Corona

 

Lëtzebuerg, den 17. August 2020

 

 

 

 

Ëffentleche Bréif un den Här Xavier Bettel

Ministère de l’état zu a vu Lëtzebuerg

Un d'Ministesch Paulette Lenert vum Ministère de la Santé

Un di integral Regierung vum Lëtzebuerger Land

​Un all Deputéiert vun der chambre des députés vum Grand-Duché vu Lëtzebuerg

 

 

Ref.: BfB2020LW

 

 

 

Dir Dammen, Dir Hären,

 

 

Mir hunn ons a ville verschiddene Quellen informéiert, an erausfonnt, dass:

 

  • vu ville Medeziner (Dokteren & Professeren) gesot gëtt, dass SARS-CoV-2 net méi geféierlech ass ewéi di ons bekannten Influenza-Viren

  • eng ganz Rei Covid-19 Patiente falsch behandelt goufen, an als Konsequenz un der Behandlung gestuewe sinn, an net u Covid-19

  • de PCR-Test, deen zu Lëtzebuerg, awer och an anere Länner benotzt gëtt, fir mat SARS-CoV-2 infizéiert Mënschen ze identifizéieren, an héchstem Mooss (88% falsch positiver) onprézis ass

  • déi ons vun iech opgezwonge Maske absolut net déngen, fir sech oder anerer virun engem Virus ze schützen, well ee Virus esou kleng ass, dass en duerch di Masken doduerch geet

  • sech Otemschutzmasken bei méi laangem Droen ewéi 20 Minutte ganz negativ op d’Gesondheet auswierken, souwuel op physescher ewéi op psychescher Basis, an et doriwwer Étude ginn, déi dir ze ignoréiere schéngt, an dir och de psychologeschen Effekt, deen d’Droe vun deene Masken op d’Vollek huet, ze ignoréiere schéngt

  • sech SARS-CoV-2 schonn am Oktober 2019 di éischte Kéier manifestéiert hätt, wat zu der Conclusioun féiert, dass all vun de Regierunge weltwäit entscheete Moossnamen, fir eng Ausbreedung vu SARS-CoV-2 ze verhënneren, vill ze spéit komm sinn, an dat onofhängeg vun der Geféierlechkeet vum Virus

  • de SARS-CoV-2 Virus zu kengem Moment no wëssenschaftleche Kriterien isoléiert gouf

  • souguer onbenotzte PCR-Test-kits positiv ugewisen hunn

  • no den Aussoe vu medezineschem Personal an den USA negativ Tester zu positiv ëmgeschriwwe goufen, well do all Covid-19 Patient dem Spidol 31000$ bréngt

  • et eng Korrelatioun tëschent a) Leit déi am Virfeld géint Gripp geimpft goufen, b) massiv Loftverschmotzung, c) 5G nëtz, an Covid-19 Patiente gëtt

  • déi meeschte Leit, déi offiziell u Covid-19 gestuerwe solle sinn, a) an den ieweschten Altersgruppe waren, b) eng oder méi chronesch Virerkrankungen haten, c) keen Ënnerscheet gemaach gouf ob di Leit just mat engem positive Covid-19 Test, oder u Covid-19 gestuerwe sinn

  • Pathologe soen, dass sech bei kenger Obduktioun vun engem Covid-19 Patient erausgestallt hätt, dass SARS-CoV-2 bei hirem Dout eng Roll gespillt hätt

 

Persounen, déi iech dës Fakte bestätege kënnen:

Prof. Dr. Dr. Martin Haditsch

Prof. Dr. Carsten Scheller

Prof. Dr. Gérard Krause

Prof. Dr. Hendrik Streek

Prof. Dr. Jochen A. Werner

Prof. Dr. John Ioannidis

Prof. Dr. Klaus Püschel

Prof. Dr. Knut Wittkowski

Prof. Dr. Pietro Vernazza

Prof. Dr. Stefan Hockertz

Prof. Dr. Sucharit Bhakdi

Prof. Dr. Yoram Lass

Prof. Erich Bendavid

Prof. Frank U. Montgomery

Prof. Jay Bhattacharya

Prof. Karin Mölling

Prof. Maria Rita Gismondo

Prof. Peter Gotzsche

Dr. Bodo Schiffmann

Dr. David Katz

Dr. Jaroslav Belsky

Dr. Jenö Ebert

Dr. Joel Kettner

Dr. Karl J. Probst

Dr. Mark Fidigge

Dr. Michael T. Osterholm

Dr. Stefan Lanka

Dr. Wolfgang Wodarg

Dr. Yanis Roussel

All dat beweist, dass déi Moossnamen, déi dir dem Vollek operluecht hutt, extremst iwwerzu waren a sinn.

 

Firwat hutt dir...

  • keng Debatt mat kompetente Leit, déi eng aner Vu ewéi är Beroder hunn, zougelooss?

  • dem Land, a ville Bierger a Betriber mat ären Aktioune ganz vill Schuet zougefouert, wou mir de ganzen Ausmooss vun de Konsequenzen eréischt méi spéit wäerte gesinn?

  • iech net un déi fir e Krisefall aller éischt Regel gehalen, an zwar “Keng Angscht a Panik verbreeden”?

  • dem Vollek Angscht gemaach, andeem s dir him all Dag d’Zuel vun de soit-disant “infizéierte Mënsche” matgedeelt hutt?

  • behaapt, 113 (Stand 29.07.2020) Mënschen wieren zu Lëtzebuerg um SARS-CoV-2 gestuerwen, hutt awer bei kengem vun deenen 113 Mënschen eng Autopsie maache gelooss, fir dat ze beweisen?

 

Gëtt et fir är Aart a Weis ze handele eng aner Erklärung wéi just dës zwou?

 

  1. Dir sidd op ärem Posten iwwerfuerdert, well soss wéisst dir wat mir wëssen, an hätt ganz anescht agéiert, oder äre Posten, dee Moment wou dir gemierkt hutt, dass dir iwwerfuerdert waart, direkt a fräiwëlleg ofginn.

  2. Dir sidd iech bewosst, dass dir dem Vollek an dem Land géigeniwwer net richteg handelt an/oder gehandelt hutt, an är Motivatioune sinn anerer ewéi d’Wuel vum Vollek a vum Land.

 

Onser Meenung no si fogend Fuerderungen un iech gerechtfäerdegt:

 

  • den direkte Récktrëtt an dat direkt Astelle vun alle politeschen Aktivitéite vun der integraler Regierung, an allen Deputéierten, déi d’Mesuren am Zesummenhang mat Covid-19, déi dem Lëtzebuerger Vollek operluecht goufen, ënnerstëtzt an mat gestëmmt hunn

  • déi Deputéierten, déi géint all Mesuren am Zesummenhang mat Covid-19 gestëmmt hunn, sollen déi wichtegst Missioune fir d’Lëtzebuerger Land temporaire iwwerhuelen an Neiwalen organiséieren, bis eng nei Regierung ernannt ass

 

Eng Kopie vun dësem Bréif gouf un all déi wichteg Vertrieder vun der Press an un d’Chambre des députés geschéckt, an um online Site vu Bierger fir Bierger publizéiert.

 

 

 

Mir, als Deel vum Souverain vum Grand-Duché vu Lëtzebuerg, erwaarde vun iech eng Äntwert op dëse Bréif, an zwar fir net méi spéit ewéi 14 Deeg nodeem dir dëse Bréif erhalen hutt.

 

Är Äntwert kënnt dir u Bierger fir Bierger, 70 rue Baudouin, L-1218 Lëtzebuerg schécken, a per eMail u bierger.fir.bierger@gmail.com.

Message vum Christian Isekin un d'Chamber zum Thema Corona

 

Bréiwer vum Colette Welter zum Thema Corona

 

06.10.2020

 

Madame Paulette Lenert

Ministre de la Santé

 

Madame le Ministre,

Le Luxembourg et le Monde dans sa presque totalité viennent de vivre des mois teints par une peur grotesque et par des mesures aussi superflues que dangereuses, puisqu’à elles seules, responsables de bien plus de décès, de maladies et de vies ruinées que le virus en question. Un petit virus a semé la panique d’abord dans les milieux médicaux, mais aussi les milieux politiques et, par « contamination mentale », dans les populations de tous les pays concernés. Les media ont fait un travail de désinformation génial (car ils ne font que répéter ce qu’on leur transmet) - et « tout le monde » y a cru et y croit toujours… ? « Tout le monde… » ? Bien sûr que non !

Savez-vous pour quelle raison « tout le monde » est tombé dans le piège tendu par les « spécialistes » auto-proclamés ?

Je pense pouvoir vous le rappeler : LA PEUR. Tout simplement la peur des maladies infectieuses.

Dans tous les pays cela se passe à peu près de la même façon – mais parlons de notre petite patrie, le Luxembourg. Car même pour ce mini-pays un travail d’Hercule attend le ministre de la santé ! C’est à vous et votre équipe d’enlever cette PEUR aux gens mal informés, car c’est cette peur irrationnelle et irraisonnée qui est la cause de tous les « lockdown » du monde, tout comme l’ignorance, resp. le refus de savoir, comme disait si bien Simone de Beauvoir : « Le plus grand fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance, mais le refus de savoir ».

Soit : la population n’a – en général – pas la moindre idée de ce que c’est que « la Santé ». Elle ne sait ni comment préserver cet état normal précieux que nous appelons santé, ni comment retrouver cet état normal s’il est altéré. C’est cette ignorance qui engendre la peur de la maladie. Mais, dites-moi pourquoi « La Santé – la vraie » n’est pas enseignée déjà en école maternelle ou au plus tard, en classes primaires ? J’aurais aimé le faire déjà vers 1970, mais Madame Frieden, à l’époque ministre de la Santé, me disait : Oh non, Colette, cette profession (Heilpraktiker) ne verra jamais le jour dans notre pays. Le sort en a décidé autrement pour moi : je me marie et pars en Allemagne. Mes quatre enfants, tous nés en Allemagne (actuellement entre 44 et 31 ans – et exerçant tous des professions plus ou moins scientifiques – médecin, pilote de ligne, Dr rer. nat., et Dr ing.-physicien), ont été élevés selon les enseignements de la psychosomatique naturelle, ce qui était la meilleure et la plus importante décision de ma vie.

Dans le contexte « Corona » j’avais envoyé, fin mars, un courrier de lectrice au Luxemburger Wort tout en sachant qu’il ne serait jamais publié, mais le Dr J.-Claude Schmit l’a reçu également (en copie cachée) et je l’avais aussi envoyé à votre adresse mail, mais curieusement – erreur d’adresse ? – il ne vous est pas parvenu. Dans ce courrier j’expliquais, point par point, ce qu’il faudrait faire (et surtout ne pas faire !) en cas de maladie aiguë, grave ou pas grave, y compris Covid19. Le traitement d’une maladie avec fièvre est presque toujours le même – sauf, comme nous savons, que les patients atteints de Covid19 nécessitent en plus, une surveillance de leur taux d’oxygène dans le sang ainsi que de quelques autres paramètres.

Beaucoup de médecins et scientifiques ont déjà élevé leurs voix, parfois intelligentes, afin de savoir comment traiter chaque cas (chaque cas étant individuel) de cette maladie. Certains prônent l’hydroxy(chloroquine), pensant qu’un médicament contre la malaria pourrait également être utile dans le cas de Covid19 – et il semble que ce n’était même pas si faux – sauf pour un certain pourcentage de « Latinos » qui ne possèdent pas assez de glucose-6-phosphate-déhydrogénase, ceci dû à un gène défectueux, pour bien métaboliser la molécule en question (ce qui a pu causer pas mal de décès à New York où vivent bon nombre de latinos !!!). Bonne idée, Professeur Didier Raoult, mais un extrait d’artemisia annua (aucune toxicité) aurait encore mieux fait l’affaire ! Honneur malgré tout au professeur Raoult, puisqu’il a su sauver un certain nombre de patients d’une mort plus ou moins certaine.

Mais je n’ai ni lu ni entendu le moindre (soi-disant) expert qui eût parlé de l’erreur la plus fréquente, la plus fatale et la plus facile à éviter, qui est le fait de faire descendre la fièvre. En psychosomatique naturelle une des premières choses que l’on apprend, c’est justement cela : ne jamais – au grand jamais – faire descendre la fièvre en cas de maladie aiguë. La fièvre EST la guérison (en d’autres termes : sans fièvre, pas de guérison – ou alors une guérison partielle extrêmement lente, qui laisse le temps aux bactéries parasites de s’installer dans le malade… une guérison incomplète ou une maladie qui devient chronique…) Le corps a besoin de fièvre si des fois un « méchant microbe » s’y installe. C’est notre corps (l’hypothalamus) qui décide de la température adéquate pour la guérison, ce n’est jamais au médecin de décider… Autant vous raconter un jour plus en détail l’histoire d’une amie qui avait 42,6°C (vérifié par médecin) durant plusieurs jours, et qui s’est réveillée de son coma guérie d’une maladie auto-immune qui aurait été mortelle à brève échéance. Cela s’est passé il y a une douzaine d’années, elle vit toujours ! Il ne s’agit pas d’un miracle, mais de l’effet naturel d’une fièvre vraiment élevée. C’est tout.

Vous n’ignorez pas (probablement) que l’hyperthermie (pratiquée surtout en Allemagne, mais aussi au Luxembourg) est le traitement de choix contre le cancer ! Vous savez dans ce contexte que les personnes ayant eu la chance de pouvoir vivre de bonnes fièvres dans leur enfance et jeunesse auront, statistiquement, moins de cancers agressifs.

La fièvre donc. J’ai appris qu’au Luxembourg plus ou moins tous les cas Covid19 hospitalisés reçoivent en premier lieu… de la cortisone, un anti-inflammatoire, donc antipyrétique. En plus éventuellement d’autres fébrifuges. C’est de la folie pure !!! Combien n’ont ainsi pas eu la chance de guérir naturellement… parce qu’ainsi la fièvre ne peut plus faire son travail… Ce qui me fait penser aux deux dames, l’une, italienne de 102 ans et l’autre, espagnole de 113 ans, guéries – parce qu‘on ne s’est probablement pas occupé d’elles, puisque d’office condamnées et ayant ainsi pu tirer profit de leur fièvre, … !? Guérison grâce à la fièvre, même à 113 ans ! Rien de miraculeux.

Prenons la vitamine C comme exemple : tous ces malades étant extrêmement carencés en vitamine C, une administration intraveineuse à haute dose (50 à 100 grammes par jour !) durant plusieurs jours consécutifs serait la première des choses à faire, l’urgence est tellement absolue qu’il faut la leur donner avant même de connaître l’identité du malade qui arrive en clinique !!!). Nul besoin de mesurer le taux dans le sang avant : impossible de trouver un malade qui ne serait pas carencé en cette vitamine… tous le sont massivement, comme dans le cas du scorbut qui, lui aussi, est rapidement mortel. Ensuite seulement prendre l’identité du malade et enfin lui administrer les autres substances manquantes… soit vitamine D, quercétine, magnésium, zinc et bien d’autres… et tester plus tard si on peut déjà trouver de la vitamine C dans le sang circulant. Cette vitamine disparaît rapidement du sang, car le foie et les cellules en sont tellement avides qu’on ne peut en trouver qu’après quelques jours d’administration (en fait, ce n’est pas une « vitamine », mais un aliment) par voie intraveineuse !

Puis-je vous poser quelques questions :

Le Dr Schmit vous a-t-il montré mon courrier de lectrice de fin mars ?

Ne pensez-vous pas que 127 personnes décédées « avec » le virus, c’est suffisant (je pense que toutes ces personnes sont décédées ou bien parce que vraiment déjà en fin de vie avant de contracter le fameux coronavirus ou alors par faute professionnelle (donner des antipyrétiques en est une, et la plus grave). Les médecins ne sont même pas à critiquer, ils ne l’apprennent pas autrement – ce serait pourtant une idée de proposer un cours sur le rôle de la fièvre aux étudiants en médecine de l’Université de Luxembourg. Une  « première mondiale » !

Ne pensez-vous pas que le « lockdown » complet était une erreur… et même si nos pays voisins et presque toute l’Europe l’ont adopté, le Luxembourg n’aurait pas eu un seul cas de décès (vraiment « dû » au Covid) si, malgré une vie trépidante comme toujours, tous les malades avaient été traités de la même façon : fièvre élevée, vitamine C et autres substances manquantes, éventuellement thérapie par l’oxygène, ozonothérapie même… ?

Avec de tels résultats, LA PEUR n’aurait jamais serré la gorge de la presque totalité des habitants du Luxembourg (et des frontaliers).

Ah, mais le Luxembourg se prépare à installer partout la G5… qui va produire de nombreux grands malades chroniques dans le pays… le Smartmeter en a déjà produit quelques dizaines de milliers (j’en connais quelques uns !)… Il faut observer ce qui se passe et ne pas se fier aux dires des firmes qui font leurs milliards avec…

Je joins à la présente ma lettre de lectrice et un article sur la vitamine C du Dr G. H. Crussol.

Avec mes cordiales salutations

23.10.2020

 

Madame Paulette Lenert

Ministre de la Santé

 

Madame le Ministre,

Je n’ai pas encore de réponse à mon courrier du 6 octobre dernier. Mais j’attends.

Qu’à cela ne tienne, voici des commentaires supplémentaires. Avec un appel à la raison en fin de lettre !

La presse vous cite le 19 octobre : « Le virus peut toucher chacun d’entre nous : il ne fait pas de différence entre les individus ! » Rien n’est plus faux, Madame le ministre ! Vous faites une erreur grave !

« Le virus », celui dont le monde parle, n’a pas encore fait ses preuves de causalité, et sûrement pas d’être cause unique de cette « grippette » appelée Covid 19... Grippette ? Bien sûr, si toutes les règles de l‘art de guérir sont suivies à la lettre.

Toute personne dont le système immunitaire est en ordre résiste au virus, c’est une évidence. Mais, une personne dont l’organisme est en manque… manque de vitamines, manque de minéraux, manque de nombreuses autres molécules importantes - il y en a des centaines – peut tomber malade, non seulement de cette maladie virale tristement célèbre, mais de toute autre maladie aigue avec fièvre. Une personne peut, bien sûr, également tomber malade si elle se trouve en situation d’intoxination et/ou d’intoxication. Les mêmes mécanismes physiologiques agissent :

Le rôle absolument capital de la fièvre est justement de désintoxiquer et désintoxiner. Le corps s’échauffe et toute action s’accélère. Il est donc complètement contre-productif de baisser la température du corps (par quelque moyen que ce soit, y compris applications Kneipp, naturopathie ou homéopathie). Aussi longtemps que la température centrale du corps est élevée, une guérison peut avoir lieu. Une bonne fièvre peut également améliorer ou guérir une maladie chronique, un cancer même !!! Pensons à l’hyperthermie comme traitement de choix en cas de cancer !

Nous sommes malheureusement déjà « habitués » à la situation sanitaire catastrophique. Un énorme pourcentage de jeunes enfants souffrent de maladies chroniques, d’allergies, de maladies auto-immunes, sans oublier les cancers et leucémies. Tout cela n’est pas normal, car l’état normal d’un individu est la santé. Peu de thérapeutes savent comment suivre un malade souffrant de maladie aigue accompagnée de fièvre. Les médecins n’apprennent rien, les paramédicaux (infirmiers, pharmaciens, accoucheuses, thérapeutes), non plus. Il n’y a vraiment que les « hygiénistes naturels » qui enseignent la psychosomatique naturelle (donc ceux qui suivent les Lois de la Nature) qui soient au courant. A mon savoir, le pays compte juste deux de ces professionnels – qui ne reçoivent pas d’honoraires pour leurs conseils – qui pourtant peuvent sauver des vies ou au moins changer des vies misérables en vies agréables.

« Le virus » fait, bien sûr, une grande différence entre personnes jeunes, en bonne santé relative et gens âgés, donc vulnérables et qui, de plus, souffrent souvent de maladies chroniques, auto-immunes et/ou cancérose.

« Il » (le virus) aimerait bien donner une chance à ces malades en procurant à l’hypothalamus une occasion de produire de la fièvre. C’est grâce à cette fièvre que des millions de malades chroniques et cancéreux ont pu se guérir eux-mêmes. « Il » aimerait bien guérir tous les malades, mais les médecins ont l’habitude de matraquer la fièvre, croyant qu’elle est « l’ennemi à combattre ».

Rappelons-nous les deux dames centenaires qui ont « survécu » au covid19, justement parce qu’on les a laissées tranquilles. Elles ont pu profiter de leur fièvre. Quand une personne si âgée est capable de produire de la fièvre (son hypothalamus, en l’occurrence), elle est aussi capable de la gérer jusqu’au moment où elle n’est plus nécessaire et où elle descend automatiquement.

Les victimes déjà décédées et celles qui mourront encore et encore, n’ont pas eu ou n’auront pas cette chance. C’est un scandale sans pareil.

Résumons : toutes les soi-disant victimes du Covid19 sont, en fait, victimes de « l’art médical » qui fait fausse route.

Pardonnez-moi si je simplifie. La réalité est juste un peu plus compliquée.

Mais si le Luxembourg compte actuellement 140 décès et demain peut-être 200, « de Covid », ne soyons pas naïfs, ces personnes seront mortes de faute professionnelle.

Elles sont tombées malades parce que leur système immunitaire était inefficace… et je me répète, parce qu’en situation de manque et/ou d’intox (médicaments et environnement toxiques).

Tout médecin devrait également apprendre qu’il est impossible de tomber malade si toutes les vitamines se trouvent dans le corps en quantités suffisantes – et que tout malade est forcément en situation de manque extrême, en tout premier lieu de vitamine C. Le premier geste à faire est forcément : administrer cette vitamine au plus vite – et laisser la fièvre faire son travail.

Au risque de me répéter encore et encore : je suis d’avis qu’il est urgentissime de donner des Cours de Santé déjà aux tout jeunes enfants (mais avant cela il faut que quelques personnes soient formées à cela par les deux uniques hygiénistes du pays - deux personnes qui ne sont plus très jeunes, donc vous voyez l’urgence). Malgré leur âge, ces deux personnes sont en excellente santé et donneraient volontiers un tel cours. Un début seraient des cours avec juste une dizaine d’enseignants (précoce et primaire) qui apprendraient et seraient tenus de mener une vie selon ces « Lois de la Nature » (pour être crédibles, d’une part, et surtout pour constater sur eux-mêmes que cela fonctionne vraiment), et ces dix enseignants formés seraient alors à même d’en instruire une centaine et faire ainsi « boule de neige ».

Ne vous plaignez plus d’un manque de médecins : apprenons aux citoyens comment rester en bonne santé et se soigner eux-mêmes dans la plupart des cas de maladie… et il y aura bientôt trop de médecins !

Madame, vous êtes Ministre de la Santé, à vous de proclamer publiquement que « le virus » ne peut absolument rien à une personne en bonne santé (logique ), et que c’est au citoyen de se (re)faire une santé en vivant selon les Lois de la Nature – difficiles à suivre de nos jours, à cause de notre peu de savoir surtout, mais aussi parce que nos aliments sont déficitaires en les principaux éléments nécessaires, et à cause des nombreux poisons présents dans notre environnement direct. Il est donc presque obligatoire de nous supplémenter.

Ne croyez pas qu’un vaccin puisse mettre les pendules à l’heure, bien au contraire ! Tous les vaccins à l’étude contiennent, eux aussi, des poisons violents – qui forcément franchiront la barrière hémato-encéphalique et empoisonneront nos cerveaux et … affaibliront notre système immunitaire. Là, nous tournons en rond.

Il n’est pas sûr qu’une maladie covid19 une fois guérie confère une quelconque immunité, comment donc imaginer qu’un vaccin le puisse ? Surprenant, en effet. Nous savons bien (ou devrions savoir) p.ex. que le vaccin dirigé contre le tétanos ne peut, en aucun cas, conférer la moindre immunité, puisque même un tétanos guéri n’en confère pas. En fait, tout le monde peut théoriquement faire 10 tétanos dans sa vie sans construire la moindre immunité. De nos jours on n’en meurt plus que rarement, des traitements inoffensifs et très efficaces existent. Il faut encore qu’ils soient connus de tout le monde.

Il paraît qu’actuellement les gens se ruent sur le vaccin saisonnier « anti-grippe ». Là encore le Ministère a donné un faux signal. Ce serait, au contraire, le moment d’éviter ce vaccin à tout prix ! Cette vaccination est connue depuis longtemps pour ne protéger que « très peu », tout au plus 60% (à mon avis moins de 25%). Pire : elle rend susceptible à la maladie Covid19, selon de nombreuses études publiées. Là encore, la logique règne : Toute vaccination, sans exception, affaiblit le système immunitaire, au mieux pour quelques semaines, au pire, pour la vie. Ce serait le moment d’éclairer le public, Madame le Ministre !

Je vous supplie d’informer le public, mais avec des faits scientifiques. Votre rôle est de donner confiance aux citoyens (ce qui veut dire enlever la PEUR), non seulement en leur système immunitaire, mais en la vis medicatrix naturae. Votre rôle est d’enlever cette peur irrationnelle au public – et de la remplacer par la connaissance qui donne confiance !

Soyons le premier pays qui ose enlever toutes les restrictions de nos droits fondamentaux. Depuis sept mois entiers, nos droits sont amputés, bafoués – pour des raisons complètement erronées. Quoi que fassent nos grands voisins, ils se trompent en resserrant les rênes. Le Luxembourg peut être pionnier – en revenant à la normalité.

Il n’y a pas de virus à combattre, mais un système immunitaire à fortifier !

Cordiales salutations

30.11.2020

 

Madame Paulette Lenert

Ministre de la Santé

 

Madame le Ministre,

Je vous avais fait parvenir deux courriers : le 6 octobre et le 23 octobre 2020. Vous n’avez pas répondu – ce qui surprend, car les informations qui vous sont parvenues ainsi étaient lourdes ! Je pense donc que vos remerciements chaleureux auraient été un minimum.

En fait, je vous ai donné un « cours d’Hygiène Naturelle » (ou si vous préférez un cours de Psychosomatique Naturelle, ce qui est la même chose).

Une personne qui lit ces affirmations et les comprend – et pour laquelle tout cela est nouveau, devrait sauter de joie et s’écrier : Eureka ! J’ai trouvé !

En d’autres termes, vous avez reçu la clé de la solution de tous les problèmes de santé aigus de cette nation (sans même les demander).

Quand on sait cela, on passe le savoir aux personnes responsables des malades – aux médecins dans les cliniques, ceux qui sont « sur le front ». Mais on en profite également soi-même, pour sa famille, pour ses enfants… mettre le nouveau savoir à l’épreuve !

AVEZ-VOUS FAIT CELA ???

Non, je parie. Ainsi, vous êtes co-responsable de tous les décès prématurés (et attribués au nouveau virus) depuis la réception de mon premier courrier.

Sachant les règles de l’art de guérir – puisque je présume que vous avez très bien compris – vous auriez pu de suite annuler TOUTES les obligations et restrictions dont souffre notre peuple depuis bientôt neuf mois. On serait déjà en train d’ériger un monument en votre honneur !

Pour que mes deux courriers n’aient pas été superflus, je vous demande aujourd’hui instamment d’arrêter toute obligation de porter un masque, partout (sauf pour le personnel médical qui le fait depuis toujours).

Je vous demande instamment de rétablir toute normalité dans la vie de tous les jours : que tous les commerces, restaurants rouvrent de suite, que la culture reprenne son cours normal, tous les concerts, représentations de théâtre, expositions doivent reprendre… et que plus personne ne soit obligé de se masquer le visage comme un troupeau de chiens enragés qui nécessitent une muselière. Où en sommes-nous arrivés ?

Croyez-moi : je ne suis pas « une personne », non, des milliers de personnes pensent comme moi, parce qu’elles aussi, ont compris.

Les mesures actuelles sont des baffes envers le bon sens, elles sont plus qu’inutiles et très dangereuses, elles mettent en danger des milliers d’existences – au nom de quel « dieu » ?

Vous le savez de toutes façons très bien : toutes ces mesures ont déjà causé des effets collatéraux immenses, peut-être 100.000 fois plus nombreux et graves que tous les décès attribués à un virus -  et qui sont, pour une bonne partie juste des décès dus au mauvais traitement des malades.

Quand on a compris la toute première leçon d’HN, on ne peut plus adorer un « dieu » inexistant, on doit automatiquement se rendre à l’évidence.

TOUTES LES MESURES PRISES SONT ET ÉTAIENT ABSOLUMENT SUPERFLUES, sans effet et pires que contre-productives.

Madame Lenert, devenez l’héroïne de l’histoire des années 20 ! Car dès qu’on verra qu’il n’y aura chez nous plus aucun décès « avec C », nos pays voisins, l’Europe et le Monde entier, nous imiteront. Ce sera la fin de la hantise « C ».

Je résume le traitement d’un malade – qu’il ait 100 ans, qu’il ait le diabète, une maladie coronaire, un cancer et en plus du surpoids, aucune importance : On lui administre de la vitamine C à haute dose – et on laisse sa fièvre faire son travail de guérison. Tout le reste : administration de vitamine D à haute dose, de magnésium, de zinc, de quercétine, selon le cas d’armoise annuelle (artemisia annua), de mélatonine, éventuellement traitement par l’oxygène ou même ozonothérapie et, dans certains cas, des enzymes (lumbrokinase, serrapeptase, nattokinase).

Ainsi, misons sur un système immunitaire costaud et surtout pas sur un quelconque vaccin – qui aura, lui, un nombre imprévisible d’effets secondaires sérieux et mortels. Quant à croire en un effet immunogène, ne soyons pas dupes ! Les labos peuvent avancer ce qu’ils veulent – et ce n’est qu’à l’usage qu’on verra si ce vaccin peut effectivement protéger d’une infection qui, pour la plupart des personnes concernées, n’est qu’une grippe – qui, correctement traitée, peut même rallonger l’espérance de vie de certaines personnes âgées, grâce à l’effet bénéfique de toute fièvre bien gérée, ce qui veut dire – je me répète – ne pas l’influencer, car le corps a l’immense sagesse de savoir quelle est la température optimale pour tel malade ! Pendant qu’il est encore temps, ce serait le moment d’annuler 90% de la commande de doses du vaccin.

Veuillez avoir le tact de me remercier pour tous ces conseils qui, savamment appliqués par les médecins que vous allez informer, sauveront bien des malades d’un décès prématuré.

Let us not be afraid, because we all know that a country that is unafraid and is doing as much of its normal activity as possible, is the strongest possible country. – Roosevelt

Salutations pleines d’espoir !

Hei nach ee Lieserbréif un d'Wort vum 28.03.2020

Sehr geehrte Redaktion,

 

Professeur Didier Raoult mag ein streitbarer Mann sein und ich gönne ihm seinen Erfolg, jetzt Chloroquin und Hydroxychloroquin an Patienten testen zu dürfen. Allerdings ist auch er auf der falschen Fährte - und es wird in seiner Versuchsreihe Tote geben.

(Pétition)

 

Das inkriminierte Virus ist nicht Ursache, denn es kann sich nur in vorerkrankten Menschen richtig wohlfühlen - oft genug Folge eines jahrzehntelangen ungesunden Lebenswandels, wie der Umstand zeigt, dass es scheinbar fast nur ältere und sehr alte Menschen trifft, die an schweren chronischen Krankheiten leiden. Natürlich kann auch ein junger Mensch betroffen sein, aber auch jüngere leiden an chronischen Krankheiten - doch diese haben meist noch eine effizientere vis medicatrix naturae (natürliche Heilkraft). Wirklich gesunde Menschen können nicht von Viren "befallen" werden - sie sind allerdings eine Rarität.

 

Ist nun ein Mensch akut krank und der (ziemlich unsichere) Corona-Test positiv, dann - sollte er zudem Atembeschwerden haben - kommt er meist augenblicklich in ein Krankenhaus und wird dann an eine Atemmaschine angeschlossen... das würde normalerweise als Behandlung genügen.

 

Dann aber geht es los mit den klassischen medizinischen Kunstfehlern: Fieber wird unterdrückt (schwerster und folgenreichster Fehler überhaupt), und der Patient erhält "antivirale" oder entzündungshemmende Medikamente. Es wird an Symptomen gebastelt, nicht an Ursachen. Wer Fieber hat muss fasten! Das heißt auch, er darf in keinem Fall Nährstoffe per Infusion erhalten, auch das würde die Genesungszeit verlängern.

 

Statt dem Kranken das Recht auf Fieber und damit die Chance zu lassen, schnell und vollständig gesund zu werden, wird alles falsch gemacht, was falsch gemacht werden kann. Nun ja, Mediziner haben es nicht anders gelernt.

 

Warum wird man überhaupt krank? Oft genug weil mehrere lebenswichtige Substanzen fehlen. An der Spitze steht der akute Vitamin C-Mangel. Es fehlt den meisten Senioren ohnehin, manchmal auf dramatische Weise, nah am tödlichen Skorbut. Weiter fehlen fast immer Vitamin D, Zink, Magnesium, Kalium und dergleichen. Sofortige Ursachenbehebung würde den Kranken (ohne lange Testung, die viel wertvolle Zeit kostet) im Nu in eine bessere Lage bringen. Man kann, ohne Bedenken, jedem älteren Kranken i.v. 50 Gramm Vitamin C täglich geben, diese hohen Mengen braucht er... sie fehlen schließlich an allen Ecken, bzw. in jedem Organ. Andere fehlende Vitalstoffe sollten ebenfalls gegeben werden.

 

Niemals darf Fieber unterdrückt werden, egal wie hoch (!!!) denn nur mit Fieber kann jemand von einer schweren infektiösen Krankheit genesen. Fieber steigt nie höher als zur Heilung benötigt.

 

Wer zuhause bleiben kann, sollte die gleiche "Therapie" - Do nothing, but intelligently - zuhause machen: Bettruhe wo nötig, Fieber hoch halten, fasten und Wasser trinken, eventuell liposomales Vitamin C einnehmen (bis zu 20 Gramm täglich!) sowie die weiteren wichtigen Substanzen.

 

Würden ab heute diese Maßnahmen in allen Krankenhäusern getroffen, statt kostspielige "Testreihen" an Kranken zu organisieren (einige werden an den Medikamenten zugrunde gehen, nicht am Virus!), sollte ab morgen schon die Zahl der Kranken dramatisch abnehmen und die Zahl der Geheilten genauso dramatisch zunehmen - und bald wäre der ganze Spuk, pardon diese fürchterliche Angst-Psychose, vorbei.

 

Die vorgeschlagenen Maßnahmen sind noch nicht genügend untersucht? Auf was denn wartet man noch, um JETZT damit anzufangen? Ganz nebenbei: natürlich ist die Sache mit dem Vitamin C längst bewiesen. Hunderte Vitamin C-Forscher* können das bezeugen. Es gehört zu den Gesetzen der Natur, dass Fieber absolut notwendig zur Heilung ist. Das muss nicht extra bewiesen werden (aber auch das sollte zumindest bekannt sein, schließlich haben Prof. André und Marguerite Lwoff 1963 festgestellt - Nobelpreis Medizin 1965 - dass Viren und Bakterien Temperaturen von 39-39,6°C nicht standhalten). Ist das immer noch nicht in der Schulmedizin angekommen? Im März 2000 konnte man zudem überall in den Medien lesen, dass Menschen, die in der Kindheit öfter mal ordentliches Fieber hatten, statistisch viel weniger Krebs in späteren Jahren hatten.

 

Wer all dies weiß, hat keine Angst (mehr).

 

Wie viele Tausende Tote braucht es denn noch?

 

Mit freundlichen Grüßen

Colette Welter

Hospital turns to high-dose vitamin C to fight coronavirus

A hospital has reportedly turned to vitamin C as a treatment for the coronavirus, after reports emerged from China that doses well in excess of daily Dietary Reference Values (DRV) showed promise...

* Linus Pauling, Frederick Klenner, Archie Kalokerinos, Cathcart, Clemetson, Cheraskin, Riordan, Banerjee, Gilbert H. Crussol und nicht zuletzt Thomas E. Levy (die paar, die mir gerade einfallen)

 

Bréif vum Kevin Sieger zum Thema Corona

 

10.12.2020

 

 

Sieger Kevin

XXXXXXXXXXXXX

L-3719 Rumelange

 

Ministère de la santé

Mme Paulette Lenert

Allée Marconi-Villa Louvigny

L-2120 Luxembourg

Luxembourg

Rumelange, den 10 Dezember 2020

 

Betreff: Maßnahmen zur Eindämmung der Covid-19 Pandemie

Sehr geehrte Frau Lenert,

Da ich in den letzten Monaten starke Eingriffe in meine Grundrechte hinnehmen musste, für die es meines Erachtens keine Rechtfertigung gibt, erlaube ich mir Ihnen dieses Schreiben zu senden.

Seit März sehe ich nun zu wie das System immer mehr totalitäre Züge annimmt. Ausgangssperren, Kontaktverbote, Abstandsreglung, Maskenzwang. Nur eine Impfung scheint die Rettung der Menschheit zu sein. Alles zum Wohle der Bevölkerung? Freiheit und soziale Gesundheit stehen hier einer staatlichen Überfürsorge entgegen, deren Folgeschäden kaum absehbar sind.

Wir werden täglich mit Horrormeldungen und irgendwelchen Fallzahlen bombardiert. Von Neuinfektionen ist die Rede, immer wieder wird auf die etlichen toten verwiesen. Mittlerweile werden in Luxemburg über 270 Covid-19 Tote beklagt. Wurde bei diesen Personen eine Infektion nachgewiesen oder wird jede verstorbene Person, welche einen positiven PCR-Test aufweist, als Covid-19 Toter geführt?

Viele Intensivbetten wären belegt, jedoch weshalb? Wegen Corona? Da man eine Überlastung des Gesundheitssystems befürchtet, frage ich mich, ob die Anzahl der Intensivbetten seit Beginn der Krise erhöht wurde und ob mehr Krankenhauspersonal eingestellt wurde?

Menschen werden krank und sterben, so tragisch dies ist. Jedes Jahr sterben Millionen von Menschen. Jedoch hat dies bis zur Covid-19 Geschichte wohl niemanden gekümmert. Von Solidarität keine Rede! Krankheiten, wie Krebs oder Tuberkulose gibt es anscheinend nicht mehr. Von den über 8 Millionen Hungertoten jährlich nicht zu sprechen.

Dass die PCR-Tests solide Ergebnisse liefern, wurde nie nachgewiesen. Die PCR-Tests sind als diagnostisches Instrument zur Bestimmung einer angeblichen Infektion durch ein angeblich neues Virus bedeutungslos. Um eine Infektion nachzuweisen muss ein anzuchtfähiges Agen gefunden werden. Dazu ist der PCR Test nicht in der Lage.

Selbst der Erfinder der Polymerase-Kettenreaktions-Technologie (PCR), Kary Mullis sagte, dass die PCR ungeeignet sei, um eine Virusinfektion nachzuweisen. Die PCR ist extrem empfindlich, d.h. sie kann selbst kleinste DNA-oder-RNA-Stücke nachweisen- aber sie kann nicht feststellen, woher diese Partikel stammen. Das muss vorher bestimmt werden. Weil die PCR Tests auf Gensequenzen geeicht sind, müssen wir wissen, dass diese Genschnipsel Teil des gesuchten Virus sind. Um das zu wissen, muss eine korrekte Isolierung und Reinigung des vermuteten Virus durchgeführt werden. Dies ist jedoch bis heute nicht geschehen. Es gibt keinen Beweis dafür, die RNA viralen Ursprungs ist.

Ich konnte keine wissenschaftliche Publikation finden, in der alle Koch’schen Postulate erfüllt wurden um den Virusnachweis zu liefern. In keiner veröffentlichten Studie wurde Sars-Cov-2 in Reinform isoliert und als replikationsfähiges Virus nachgewiesen. Die Existenz der SARS-Cov-RNA beruht wohl auf dem Glauben, nicht auf Tatsachen.

Sollten Sie jedoch über eine solche Studie verfügen, würde ich mich freuen, wenn Sie mir diese zukommen lassen könnten.

Da die PCR keine Infektion nachweisen kann, sind die täglich vom Gesundheitsministerium genannten Infektionszahlen falsch und die von Ihnen getroffenen Maßnahmen mehr als unverhältnismäßig. Mit der PCR Methode könnten Sie sogar Großmutters Apfelstrudel positiv auf das Corona Virus testen!

Ich werde das Gefühl nicht los, dass diese Pandemie herbeigetestet wurde. Etwa 10000 Tests werden täglich in Luxemburg durchgeführt. Ganz nach dem Motto: Teufel komm raus!

Forderten Sie je eine unabhängige Untersuchung zur Existenz und zur Gefährlichkeit dieses „neuen“ Virus oder hörten Sie nur auf die Aussagen des Robert-Koch-Instituts, sowie Virologen Christian Drosten?

Die Killervirus-Theorie ist nicht mehr haltbar und dennoch erlauben Sie sich die Maßnahmen zu verlängern. Dies kann nicht Ihr Ernst sein? Sollen wir uns den Rest unseres Lebens vor Mikroben verstecken?

Es wird höchste Zeit, dass wir alle zur Vernunft kommen, diesem Wahnsinn ein Ende bereiten und endlich wieder zur sogenannten „alten Normalität“ zurückkehren.

 

Ich würde mich sehr auf Antworten Ihrerseits freuen.

Hochachtungsvoll,

 

Sieger Kevin

©2020 by Christian Isekin.

FB logo.png
Telegram Logo.png